Les différents lasers utilisés en dermatologie classés en fonction des indications:

1-Lasers dépilatoires

Il existe plusieurs lasers dépilatoires. On distingue schématiquement les lasers  pour les peaux claires et les lasers pour les peaux foncées. Pour les teints clairs (poil noir et peau peu hâlée), il est habituel d’utiliser un laser alexandrite. Pour les types de peaux méditerranéennes et noires, on choisit un laser de type Nd:YAG

Le principe des lasers dépilatoires est de chauffer et de détruire le poil. Ils nécessitent pratiquement toujours l’organisation de plusieurs séances en fonction des zones à traiter et du type de patient. Compter entre 4 et 6 séances habituellement. Dans d’autres cas, ils peuvent être couplés à des systèmes d’impacts automatisés (scanner) qui répartissent automatiquement la lumière et évitent un nouveau passage,tout en diminuant les sensations douloureuses.

Le traitement aboutit à la raréfaction des poils et à un calibre de plus en plus fin. On parle d’épilation progressivement définitive. Dans de rares cas, certains patients pourront nécessiter une à deux séances d’entretien par an, parfois moins.

2-Laser pigmentaire

Il existe plusieurs types de lasers à orientation pigmentaire. Leur rôle vise à pulvériser les taches de pigments de la peau. Pour parvenir à cette réaction, on cherche à obtenir du laser une puissance importante pendant un temps très court. Les lasers les plus adaptés au traitement des lésions cutanées pigmentaires sont les lasers Q-Switch ou les lasers à temps de tir très court (pulse court) comme les Yag ou KTP. D’autres lasers pigmentaires ont aussi la possibilité d’agir sur certaines lésions par phénomène d’abrasion: Co2, Erbium.

3-Laser vasculaire

Les lasers vasculaires regroupent différentes technologies. On compte bien sûr parmi eux les lasers nd:Yag ou KTP, mais aussi les lasers à colorant pulsé. Ces lasers peuvent être utilisés manuellement par le praticien. Dans d’autres cas, ils peuvent être couplés à des systèmes d’impacts automatisés (scanner) qui répartissent automatiquement la lumière et évitent un nouveau passage. Les dispositifs de scanners sont particulièrement confortables pour les zones étendues. Ils permettent également de limiter les sensations douloureuses.

4-Laser de remodelage, rajeunissement

De nombreux lasers permettent le photo-rajeunissement ou le remodelage. Le remodelage vise à faire pénétrer la lumière laser au dessous de l’épiderme dans les tissus sous-jacents afin de stimuler la croissance de molécules (le collagène). Cette croissance modifie les forces de traction sur la peau et effectue en quelque sorte un ‘lifting soft’. Les lasers de type nd:Yag sont bien adaptés à ce type de traitement.

Le photo-rajeunissement consiste à gommer les imperfections de la peau, notamment à éclaircir le teint et à diminuer ou supprimer les taches cutanées. Les lampes flash pulsées restent donc les équipements les plus adaptés au photo-rajeunissement.

5-Laser de relissage

Les lasers de relissage sont utilisés pour leur propriété abrasive. Ils ‘rabotent’ la surface de la peau pour en retirer les couches superficielles: ils agissent selon le même processus que le peeling.

On regroupe parmi les lasers de relissage deux types principaux de matériel:

  • les lasers CO2
  • les lasers Erbium

Ces lasers nécessitent, la plupart du temps, une anesthésie locale ou générale et demandent un temps de cicatrisation qui peut gêner la reprise immédiate d’une activité.

Les lasers dermatologiques classés en fonction de la technologie:  

1-Laser CO2 fractionné

Le laser CO2 fractionné est un laser infrarouge à 10600 nm. Il possède des propriétés ablatives avec 2 effets biologiques essentiels: un effet ablatif avec volatilisation de la surface de l’épiderme, et un effet thermique capable de raccourcir les fibres de collagène (effet tenseur sur la peau). Ces propriétés permettent de traiter des cicatrices de type acné et d’obtenir un effet de rajeunissement des visages par amélioration de l’effet tenseur du collagène (correction des rides moyennes à profondes).  Si les lasers CO2 sont maintenant assez anciens, ils ont été remis sur le devant de la scène dermatologique par une modification de la façon d’appliquer les impacts: le mode fractionné. Ce mode permet de laisser des intervalles de peau saine entre les impacts, ce qui permet une récupération très rapide et un délai de cicatrisation raccourci.

2-Laser Alexandrite

Le laser alexandrite est basé sur la production de lumière à l’aide d’un cristal d’alexandrite. La lumière est calibrée pour une longueur d’onde bien précise de 755 nanomètres (rouge profond).

Cette longueur d’onde, qui correspond à une couleur dans le rouge, est fortement absorbée par la mélanine de la peau et celle du poil. C’est cette propriété qui est utilisée pour chauffer le poil et le détruire.

Le laser Alexandrite est surtout réservé à l’épilation des peaux claires. La plupart du temps, le tir laser est couplé à un système de refroidissement par jet de gaz réfrigérant ou par soufflerie d’air froid.

Il existe des catégories de lasers Alexandrite produisant des temps d’exposition très brefs (de l’ordre de la nanoseconde). On parle de laser Q switch. Ces lasers sont indiqués dans le traitement des taches pigmentaires et pour la suppression de tatouages.

3-Laser Nd:Yag

Le laser Nd:Yag utilise, quant à lui, un barreau d’Yttrium Aluminium Garnet pour produire une lumière laser. Elle est calibrée sur une longueur d’onde de 1064 nanomètres, dans l’infrarouge.

Le laser Nd:Yag est un laser relativement polyvalent avec des capacité de pénétration en profondeur dans la peau. Il permet l’épilation des patients et patientes à peaux claires ou foncées, le traitement esthétique des varicosités superficielles de la peau, l’acné, la rosacée, les verrues, les angiomes. Ces lasers ont aussi des propriétés de photo-rajeunissement.

La polyvalence du laser Nd:Yag et sa profondeur de pénétration dans la peau réserve son usage à des praticiens médecins formés à son utilisation.

Il existe aussi des catégories de lasers Yag qui produisent des temps d’exposition très brefs (de l’ordre de la nanoseconde). On parle de laser Q switch. Ces lasers particuliers sont indiqués dans le traitement des tâches pigmentaires et pour la suppression de tatouages.

 4-Laser KTP

Le laser KTP est une sous classe de laser Yag. Il s’agit d’un laser nd:yag dans lequel on a ajouté un cristal qui a la propriété de diviser la longueur d’onde par 2.  Le laser KTP émet donc une lumière de 532 nanomètres de longueur d’onde (Jaune vert). Certains lasers Yag disposent du choix entre les longueurs d’ondes 1064 nm et 532 nm.

Les lasers KTP sont essentiellement utilisés pour le traitement vasculaire. Ils ont aussi des indications dans le traitement des lésions pigmentaires superficielles: lentigos, masques de grossesse, taches café au lait, dermites ocres, certaines pigmentations liées à des médicaments, certaines cicatrices et certains ulcères.

5-Laser Diode

Le laser à diode est basé sur la production de lumière par un composant électronique appelé diode. Il existe plusieurs types de diodes avec des longueurs d’ondes différentes entre 800 et 900 nanomètres (infrarouge).

Les lasers à diode sont le plus souvent utilisés dans les traitements dépilatoires et les applications esthétiques vasculaires.

6-Laser Colorant pulsé

Les lasers à colorant pulsé produisent leur rayonnement lumineux par stimulation d’un colorant liquide. Les lasers à colorants sont la plupart du temps ‘accordables’ entre 550 et 590 nm. Leur lumière est visible.

Les lasers à colorant pulsés sont, le plus souvent, utilisés dans des indications de traitement vasculaire: traitement des angiomes plans chez l’enfant et le nourrisson, traitement des angiomes stellaires, traitement de la couperose chez l’homme ou la femme. De manière moins fréquente, on utilise le laser colorant pulsé dans d’autres pathologies comme le psoriasis où il est efficace sur les nouvelles lésions.

7-Laser Co2

Le laser CO2 fait partie des lasers à gaz. C’est l’excitation du gaz qui produit un rayonnement laser. Ce rayonnement est situé dans l’invisible (infrarouge). Ce laser peut être utilisé de plusieurs manières: à la façon d’un bistouri, dans un mode de décapage (photo-ablation), ou un mode purement chauffant. Les effets de ce type de laser varient en fonction de leurs utilisations. Les lasers CO2 sont producteurs de fumées. Ils nécessitent la prise de précautions plus contraignantes que celles prises dans le cadre de l’utilisation d’autres lasers. De plus, les lasers CO2 peuvent nécessiter des méthodes anesthésiques plus rigoureuses que pour les autres lasers.

On utilise les lasers CO2 dans de nombreuses applications médicales:

  • Détatouage: ils laissent souvent des cicatrices
  • Resurfacing: techniques de rajeunissement par abrasion des couches superficielles de la peau. Le but recherché est de produire une régénération ‘propre’ de l’épiderme.
  • Le traitement des cicatrices
  • Le traitement des verrues et de certaines lésions sexuelles d’origine virale.

8-Laser Erbium

Les lasers Erbium constituent une variante du laser type YAG. La lumière produite dispose d’une longueur d’onde de 2940 nanomètre.

Les lasers Erbium-Yag sont à rapprocher des lasers CO2, notamment par leurs propriétés abrasives.

On les utilise dans les traitements suivants:

  • Photo-rajeunissement
  • Resurfacing
  • Lentigos
  • Cicatrices d’acné
  • Verrues