L’épilation laser

L’épilation au laser est l’un des actes les plus « populaires » en médecine esthétique. Il s’agit d’un acte médical qui détruit progressivement et définitivement les poils indésirables à travers une série de séances (5 à 7 en moyenne) espacées de 4 à 12 semaines sur une période de 9 à 18 mois.

L’épilation au laser n’est pas un simple «zapping» des poils indésirables. C’est un acte médical qui doit être effectué par un médecin qualifié ou par un professionnel de la santé compétent, mais toujours sous la supervision directe du médecin. Ce dernier pourrait être médecin généraliste, dermatologue ou chirurgien. En effet, aucune spécialité n’assure l’enseignement de l’épilation laser durant la formation initiale. Pour cette raison, un médecin qualifié en épilation laser doit être impérativement en mesure de démontrer qu’il a reçu une formation complémentaire spécifique en épilation laser.

Suis-je un(e) candidat(e) pour une épilation au laser?

L’épilation au laser peut être appliquée sur toutes les régions du corps et sur tous les types de peau (même la peau bronzée ou foncée). Une variété de lasers épilatoires a été développée en ce sens. Les plus communs d’entre eux sont : le laser alexandrite pour la peau claire et le laser YAG pour la peau bronzée et/ou noire.

Comment ça marche?

Le laser émet une fine lumière hautement concentrée destinée à être absorbée sélectivement par le pigment constituant le poil (la mélanine). Cette lumière une fois absorbée va se transformer en chaleur et détruire le poil avec sa racine (le follicule pileux), qui ne repoussera plus. Un système de refroidissement de la peau est associé au laser pour la protéger.

L’épilation définitive, est-elle vraiment définitive?   

Le terme « épilation définitive » signifie que les poils détruits par le laser ne repoussent pas, mais, d’autres poils peuvent apparaître, selon l’âge et/ou changements hormonaux. Aux Etats-Unis c’est le terme « épilation permanente » qui est utilisé par le « Food and Drug Administration ». Le terme « définitif » est donc excessif. En effet, l’épilation au laser détruit définitivement, 85 à 95% des poils indésirables après un traitement bien conduit. Il peut toujours exister une résurgence, sous l’influence de facteurs divers (notamment hormonaux) de poils noirs dans la zone épilée et généralement longtemps après le traitement. Le cas échéant, des séances d’entretiens sont indiquées afin de pérenniser les effets du traitement initial.

L’épilation laser est une méthode qui a fait ses preuves depuis 1996 – année de validation du premier laser épilatoire par la U.S. Food and Drug Administration (FDA) – chez des millions de personnes à travers le monde.

NB: le nombre de séances, la durée du traitement, les résultats attendus à la fin du traitement varient d’une personne à l’autre. Chaque personne possède un capital pileux qui lui est propre. La consultation médicale préalable à l’épilation au laser à pour but de vous délivrer une information personnalisée, claire et loyale. Un test cutané peut y être réalisé pour prévenir d’éventuels effets indésirables et optimiser les paramètres du laser.

Risques de non-efficacité:

  • Traitement androgénique
  • Poil roux et blanc
  • Hirsutisme vrai avec biologie perturbée
  • Périodes d’instabilité hormonale (puberté et péri-ménopause)
  • Trop jeune : pas de pilosité terminale
  • Exposition au soleil pendant la période de traitement

La séance est-elle douloureuse?

Oui, comme un petit élastique qui claque sur la peau. En l’absence de contre-indications (grossesse par exemple), une crème anesthésiante pourrait être appliquée 1 à 2 heures avant la séance. Par ailleurs, le système de refroidissement cutané protège la peau et réduit considérablement la sensation douloureuse.NB : Toute douleur excessive ou sensation de brulures devront être immédiatement signalées au médecin afin d’ajuster les paramètres du laser.

Y-a-t-il des contre-indications?

Les principales contre-indications sont le bronzage naturel et l’utilisation de produits auto-bronzants pendant la période du traitement. L’augmentation de la pigmentation de la peau pendant le traitement amplifie considérablement le risque de brulures cutanées. Elle freine par ailleurs le protocole de l’épilation, compromettant ainsi les résultats attendus (prolongation de la durée, séances supplémentaires, et/ou persistance de poils indésirables).

Certains médicaments photo-sensibilisants ou activateurs de bronzage peuvent aussi constituer une contre-indication.

La grossesse n’est pas une contre indication absolue à l’épilation laser (à discuter).

Y-a-t-il des risques?

Les longueurs d’ondes des lasers épilatoires sont dans la lumière visible, ils ne sont pas ionisants (pas d’altération de l’ADN de nos cellules), et ne constituent pas un risque de cancer. La méthode d’épilation au laser est validée par la FDA depuis 1996, on ne retient pas non plus de risque cicatriciel. Dans certains cas, il peut y avoir une hypopigmentation transitoire.

Quels-sont les effets indésirables? 

Comme pour tout traitement au laser, des complications peuvent survenir avec l’épilation au laser. Le médecin et le patient doivent être conscients de ces effets et, le cas échéant,être en mesure de les identifier précocement et de les traiter d’une manière appropriée.

Après la séance d’épilation laser, il est normal et même souhaitable (signes d’efficacité) d’avoir pendant 24 à 48h une rougeur et un gonflement du follicule pileux.

D’autres effets indésirables, bien que rares, peuvent être rencontrés. Il s’agit de brûlures cutanées, qui peuvent se produire avec tous les appareils sur le marché, et surtout en cas d’exposition récente au soleil avant ou après la séance.

Ces brûlures cutanées sont superficielles, elles disparaissent sans laisser de cicatrice. Mais, une hypo ou hyper- pigmentation peut parfois persister pendant quelques mois après la cicatrisation.

Combien coûte l’épilation au laser? 

Pour calculer un budget d’épilation laser, il faut tenir compte du prix de la séance et du nombre des séances nécessaires. Le prix de la séance est fondé essentiellement sur le nombre de spots laser tirés. Il est calculé sur la base d’une pilosité moyenne et d’une surface corporelle moyenne. Le nombre de séances est variable selon la zone du traitement, l’âge et le contexte hormonal. Il est précisé sur le devis remis avant tout traitement. Le médecin fixe ses tarifs librement avec tact et mesure.

Accès aux tarifs épilation laser femmes

Accès aux tarifs épilation laser hommes

NB: Conformément à l’article 55 du code de déontologie médicale, aucun payement en avance ne peut être demandé au patient, seuls les actes effectués sont dus.

Par ailleurs, sauf maladie répertoriée ou hyper-pilosité invalidante et identifiée médicalement, les soins d’épilation laser ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale, de même que la crème anesthésiante utilisée pour atténuer la douleur.